Gardez vos médicaments hors de portée des enfants!

En bref :

  • Selon SécuriJeunes Canada, les médicaments sur ordonnance et en vente libre sont à l’origine de deux cas d’empoisonnement accidentel sur trois chez les enfants de moins de 14 ans.
  • Vingt pour cent (20 %) des adolescents ont déjà pris un médicament sur ordonnance pour se droguer. Soixante-quinze pour cent (75 %) ont dit les avoir volés à la maison.
  • Le fait de retirer ces médicaments de la maison peut empêcher la tenue d’un « pharm party ». (Un « pharm party » désigne une fête où des mineurs se réunissent pour partager des médicaments sur ordonnance qu’ils ont volés – en général dans la pharmacie de leurs parents – et se droguer.)
  • Selon les faits saillants du Sondage de 2011 sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario, environ 14 % des répondants ont affirmé avoir consommé un analgésique opioïde* sur ordonnance à des fins non médicales au cours de l’année précédant le sondage. Cela représente quelque 140 100 élèves de la 7e à la 12e année.
    *(p. ex. Percocet, Percodan, Tylenol #3, Demerol, OxyContin ou codéine obtenus sans ordonnance)
  • Certains des taux de consommation de drogue les plus élevés sont attribués aux enfants provenant de familles à revenu élevé.
  • Presque deux fois plus de jeunes affirment conduire sous l’effet de la drogue plutôt que sous l’effet de l’alcool.
  • Quarante pour cent (40 %) des jeunes disent avoir déjà été à bord d’un véhicule conduit par quelqu’un qui venait de consommer de la drogue.
  • Le Canada a des taux de consommation de drogues illicites beaucoup plus élevés que les États-Unis chez les élèves de 10e et de 12e année.

(Source : canadasansdrogue.org)

Ligne bleue
Commanditaires de Médi Dépôt

© BSEO. Tous droits réservés.

Avis de limitation de responsabilité

Si les renseignements sont requis dans un autre format, ou pour obtenir une copie de notre politique sur l’accessibilité à nos services, appelez au 1 800 267-7120 et faites le 0.